mercredi 21 mai 2008

Vert printanier

Cette après-midi, j'ai fait l'acquisition de mon premier thé milllésimé 2008:

MENG DING HUANG YA
"Pousses jaunes du Mont Meng Ding"




Découvrir les premiers primeurs est toujours un moment émouvant que j'apprécie beaucoup... Je ne bois des thés primeurs que du printemps à la fin de l'été car j' aime de les boire bien frais et jeunes.
Quand reviennent les beaux jours de printemps et les nouveaux thés, il y a toujours derrrière moi une période de quelques mois passés sans boire ce type de thé. Cetta absence en redouble le plaisir de les retrouver...

Cette fois, j'ai choisi un THE JAUNE. Une famille-couleur du thé assez peu courante et peu connue... mais que j'apprécie beaucoup sans en avoir souvent bu.
Je garde un bon souvenir d'un thé jaune appelé HUO SHAN HUANG YA - "bourgeon jaune des Montagnes Huo", je ne me souviens pas trop des autres...

Malheureusement, je ne peux pas vous dire beaucoup de choses fiables sur ce que sont exactement les thés jaunes... Cela ressemble fort à du thé vert mais comme le processus de fabrication est différent il y a de petites différences.
Concernant la fabrication, je me souviens vaguement qu'il y aurait un étuvage plutôt qu'un passage à la poele... une chinoise travaillant dans le thé m'avait un jour expliqué cela mais dans un français un peu aproximatif et je n'ai pas tout compris...

Soit... par rapport au thés verts, on est souvent dans les mêmes registres aromatiques mais les thés jaunes me semblent avoir des notes plus sucrées et douces en bouche, et aussi une base qui rappele la chataingne grillée... beaucoup de moelleux et un petit côté grillé.
Mais je parle ici à partir d'une faible expérience de cette famille...

Si certains ont des expériences à partager concernant les thés jaunes, elles sont les bienvennues!





Concernant ce Meng Ding Huang Ya 2008:
Il provient de la région du SiChuan (tristement mise à la une de l'actualité ces derniers jours...)
Visuellement ce thé est très beau. Uniquement constitué de jeunes bourgeons. Ceuillette très soignée et régulière. Comparé à un thé vert, il est un peu plus pâle, le vert est moins soutenu, moins intense. Il est plus jaune...
A l'infusion: de mémoire, sans avoir pris de notes, je me souviens d'un parfum assez complexe qui me rappelle certaines expériences de thés verts.
En le décrivant assez librement, je dirais qu'il a un pôle "fleuri" et un pôle "végétal", d'un côté des notes qui pourraient être celle de la glycine (ou d'autres fleurs, je n'arrive pas bien à identifier) et d'un autre coté des notes qui font penser aux asperges vertes ou aux artichauds ou encore aux croses de fougères.
En bouche, on sent une base assez sucrées et moelleuse qui font penser aux châtaigne cuites (la vendeuse me parlait elle de potiron... c'est assez intérressant comme référence, c'est végétal et sucré).
Il y a également aussi des notes fraiches un peu éparses qui me font penser à certaines odeurs que l'ont sent parfois après une averse...
Ce que j'aime bien dans ce thé, c'est que par son moelleux en bouche il est très réconfortant et agréable et, en même temps, il a un côté frais qui désaltère.
Au niveau texture, il reste assez "lisse" et "rond" avec toutefois un petit "grain" qui n'a rien de désagréable.
Avec 2-3 gr pour 10 cl, il peut s'infuser 4-5 fois en gardant du gout ce qu est plutôt bien pour ce genre de thé. J'ai utilisé de l'eau bouillante que je transvase dans un pot de refroidissement, juste avant de verser (cela donne une eau à environ 85 c°).
.
En 2007, j'avais acheté du LONG JING de XIN CHANG.
Je n'avais pas terminé le paquet, je m'en suis donc péparé un petit peu il y a quelques jours. J'ai été surpris de constater que ce thé n'avait pas mal vieilli et qu'il était toujours assez semblable à ce qu'il était quand je l'ai acquis il y a un an. Alors que par expérience, je trouve qu'il est difficile de bien conserver plus de 6-8 mois un thé vert, et je suis sympa en disant cela, car avec certains c'est 2 mois...
.
D'après ce qu'on m'en a expliqué Xin Chang n'est pas un des terroir d'origine du Long Jing. C'est donc en quelque sorte une "imitation"... Il n'en est pas pour autant mauvais, que du contraire. Le Long Jing de cet endroit serait, parait-il, plus "grillé" que la version "originale"... c'est justement ce que j'aime bien, ces notes de chataigne cuites. Ce moelleux et cettte longueur en bouche. Un thé "sympa mais sans plus"... si il avait été meilleur, il n'yen aurait certainement plus dans la boite depuis longtemps!
je n'ai jamais eu l'occasion de gouter à des Long Jing "grands crus" de très haute qualité... j'aimerai bien un jour essayer, juste pour savoir... si expérience à partager, c'est aussi bienvenu.
.
Dans ce qu'il me restait de l'année passée en thé vert, il y avait aussi du TAI PING HOU KUI de basse qualité, constitué essentiellement de feuilles abimées et cassées mais provennant de "bonne" récoltes. Un thé vendu à un prix plancher, mais une qualité du même niveau... J'ai du en boire une ou deux fois... on reconnait effectivement les parfums typiques du Tai Pin Hou kui mais c'est tout... Je ne vais pas trop m'étendre la dessus...
Ayant constaté que le Long Jing avait bien resisté à l'usure du temps, j'ai ouvert la boite du TPHK pour voir comment il se portait. En y fourant le nez après avoir secoué un peu les feuilles, j'ai eu l'attention attirée par une "feuille" qui avait l'air un peu trop foncée et "bizarre"...
Et voici ce qui j'ai découvert en y regardant de plus près...






Un insecte!

Même calibre, même forme que les feuilles de tai ping hou kui... On voit très bien qu'il s'est aussi fait "soigneusement" aplatir au marteau... un pauvre coléoptère.
Les Pu Er ont la réputation d'être les thés les moins hygiéniques... par opposition, les thés verts passent souvent pour être "propres"...
J'ai déjà trouvé des élements exogènes aussi dans les thés rouge du yunnan: un plume d'oiseau, très jolie, rousse avec des petits point noir, cela en pleine période d'épidémie de grippe aviaire... Mmmh.
Alors: rinçage ou pas rinçage pour le thé vert?
on peut se poser la question.
(je ne rince pas, mais peut-être je devrais, raison d'hygiène mais peut-être qu'après une première réhydratation jetée les feuilles donnent mieux...?)


11 commentaires:

emmanuel a dit…

Beau post Thomas!

J'étais au début un peu sceptique quant à ton idée de ne pas citer de fournisseurs. Je pensais que l'intérêt du blog allait s'en trouver amoindri. Et en fait pas du tout.

J'ai également passé commande hier de deux verts chinois 2008 que j'attends impatiemment.

Thomas a dit…

bonjour Emmanuel,

Concernant le contenu des articles, j'essaie de tendre vers une généralité des propos concernant un type de thé de manière à les rendre intérressants même si on n'a pas l'occasion de pouvoir acquérir ce thé... Ne serait-ce que dans la manire de décire ou d'apprécier, il y a de la généralité transposable vers d'autres thés.

Concernant ma résolution de ne pas citer les fournisseurs... je ne sais pas si je vais pouvoir m'y tenir longtemps... j'ai déjà cité plusieurs références dans les post précédents...
Car il y a une demande des lecteurs pour pouvoir echanger des avis concernant des thés en particulier ou recevoir des tuyaux.
Et je reconnais que c'est parfaitement légitime et très intérressant de pouvoir échanger nos avis (j'aime beaucoup cela et le fait d'ailleurs avec plaisir dans les commentaires des autres blogs de thé).
il y a juste que la posture de "critique", ainsi que l'aspect promotionnel, qu'il peut y avoir à citer des références me dérange...

On pourra donc dicuter de fournisseurs mais dans les commentaires uniquement,et de façon discrète et courtoise, c'est le compromis que je vois pour le moment... Ainsi il n'y aura pas trop de visibilité commerciale en façade, mais les motivés qui lisent attentivement les commentaires et y participent pourront trouver les informations et tuyaux qui les intéressent...

(ces trois thés vienent d'un fournisseur à propos duquel je t'avais envoyé un jour un message, ce qui confirme ce que je disais alors, on peut y trouver du bon et du moin bon... le thés vert aromatisé au coléoptère, c'est quand même pas top! le thé jaune est très bon, mais ça casse pas la barraque non plus... (bon... pour un thé du sichuan, j'aurais pu trouver meilleure formule...)

ginkgo a dit…

la vie est pleine de risques...(au sujet de l'hygiène !) bon on vit 1 époque un peu obsédée par les micro-organismes, le risque d'allergie etc.
(J'essaye de rincer le pu er mais j'oublie 1 fois sur 2 !)
Le passage photographique des feuilles de thés aux branches d' arbres : 1 beau mouvement , invitation à lever son nez du bol pour sentir les parfums de l'extérieur.

Philippe a dit…

Quel régal tes photos Thomas...

Thomas a dit…

Merci pour vos messages!

je suis content de voir que ce blog vous plaît, que vous appréciez son coté visuel que j'essaie de soigner un peu

J'espère encore améliorer la qualité des prochain articles, je commence à avoir un petit stock de photos sympas, j'ai pas mal mitraillé mes infusions ces derniers temps...

LIO a dit…

Un certain nombre de thés verts sont torréfiés à des niveaux différents. D'autres sont préparés selon les principes du traité de Lu Yu, le Yulu de Enshi par exemple, ainsi qu'un bon nombre de thés verts japonnais.

Le lung jing est justement connu pour être plus fortement torréfié que d'autres thés verts, ce qui participe à son goût particulier. La torréfaction fait office d'agent conservateur! Bien vu.

Concernant le fait d'être prudent par rapport aux fournisseurs je trouve cela très bien.
On va m'accuser de faire ma pub, mais allez je m'en fou... j'ai sélectionné un bi luo chun que j'adore (évidemment) et qui est une merveille de fraîcheur. Puisque c'est la saison et que ça semble te faire plaisir...

LIO a dit…

En passant, je trouve que la grande toge rouge c'est bien mieux que à la recherche du thé perdu...

;-)

Thomas a dit…

Lio,

les thés verts péparés selon les principes de lu yu...? je serai curieux d'en apprendre plus... et surtout de déguster ça!

Sinon ,je viens de jeter un coup d'oeuil sur la cave à thé, je vois que ton blog reprend du service... c'est super!
Et qu'en plus tu te lance dans la sélécetion et la distribution de thé...!
Ta sélection a l'air sympa, j'y jeterai un regard plus attentif prochainement...
J'avais dis pas de pubs sur ce blog... allez bon, c'est parce que c'est toi... y'a pas de soucis. Bienvennu!

Bon... "grande toge rouge" ou " a la recherche bla bla bla...." ?

en fait c'est pas trop important comment ça s'appelle du moment qu'il y quelques lecteurs que ça interesse de venir y échanger... comme je suis assez fénéant pour tout ce qui est informatique, je vais sans dout continuer avec "la toge"...


Je te souhaite beaucoup de succes avec www.lacaveathe.ch

Philippe a dit…

>> "En passant, je trouve que la grande toge rouge c'est bien mieux que à la recherche du thé perdu..."

La grande toge rouge : ça me fait quand-même un peu penser à une loge franc-maçonne :-)))

Au fait Thomas, pourquoi tu n'utilises pas un peu plus la couleur rouge notamment pour le titre de ton blog, ce serait plus logique que le bleu (même si en règle générale je préfère le bleu !) ?

Thomas a dit…

merci pour vos avis

pendant les prmeières semaines du blog j'avais utilisé la couleur Rouge pour le titre mais les rouges disponible dans la palette blogspot ne ma plaisait pas trop, je trouve cela plus "relax" en bleu... c'est vrai que le rouge fait plus sens, je vais esaiyer de le remettre

concernant le nom "la grande toge rouge", je l'ai effectivemnt choisi car je trouvais qu'il avait une conotation un peu mystérieuse et austère, un petit coté "société secrète", ou loge maçonnique...

Thomas a dit…

désolé pour les multiples fautes de frappes, je suis pas encore bien reveillé, je vais aller me faire un petit thé...